ArtescommunityART AS A VEHICLE FOR EDUCATION AND SOCIAL INCLUSION

Le Conte au service de la maîtrise de la langue

Posted by
|

L’atelier Sheherazade a été une expérience avant-gardiste d’action culturelle au service de la maîtrise d’une langue étrangère. L’action a eu lieu entre le 16 et le 30 mars 2013, à Paris. L’expérience a été très valorisante à la fois pour les participants/apprenants, pour les animateurs socio-artistiques et pour le conteur professionnels impliqué.

Public : groupe de migrants d’origines diverses (Coréens, Américains, Italiens, Mexicains, Colombiens, Algériens, Français, etc.)

Nos buts :

  • Profiter du rôle du conte comme outil pédagogique pour les immigrés en situation défavorisée dans l’éducation formelle et non formelle des adultes
  • Exploiter le grand potentiel d’attraction et de motivation de la narration en ce qui concerne l’apprentissage des adultes
  • Favoriser l’échange intergénérationnel et interculturel
  • Renforcer l’estime-de-soi des personnes âgées en risque d’exclusion et d’isolement
  • Encourager la créativité et le recours à l’imagination
  • Renforcer les notions d’identité européenne et de citoyenneté à travers l’éducation non-formelle.

Pour plus d’information sur le projet, Sheherazade Project. Ci-dessous, nous allons expliquer comment mettre en place des ateliers autour du conte afin de se familiariser avec la langue et la culture française ainsi que de créer des liens interculturels et intergénérationnels.

Module 1 : échauffement

Les  2 ou 3 premières heures doivent être consacrés à la création d’une dynamique de groupe qui favorise l’expression individuelle des participants/apprenants. Le but principale de cette dynamique positive est de créer une ambiance de confiance pour que chacun puisse s’exprimer librement, sans crainte d’être jugé et/ou conjuré ce qui Facilitera l’insertion sociale.

Commencez par présenter l’équipe du projet, le conteur et les objectifs de l’atelier Shéhérazade. Un premier exercice d’échauffement  est proposé en clickant ICI

Module 2 : Le conte et l’insertion dans un contexte social différent

Depuis des générations, le conte joue un rôle important en tant que support de patrimoine, communicateur de valeurs et élément essentiel des processus artistiques et socio-cphoto (11)ulturels. La plupart des pays d’Europe occidentale—submergés par les médias modernes—ont cependant perdu leur lien avec cette tradition du conte. Une revitalisation de la tradition du conte pourrait aider les cultures occidentales à retrouver un lien avec leur propre patrimoine et identité culturelle et inspirer un intérêt pour d’autres traditions culturelles, donnant aux migrants et aux cultures minoritaires un sentiment d’appartenance et une occasion de combler le fossé d’incompréhension auquel ils font parfois face.  ICI, quelques idées pour véhiculer l’émergence des contes !

 

 

Module 3 Encourager la créativité et le recours à l’imagination

L’atelier permet d’améliorer sensiblement le niveau d’expression orale de toute personne en insécurité linguistique. Langue maternelle pour les uns, langue du pays d’accueil pour les migrants, l’atelier a permis de mettre en évidence à quel point la langue est un instrument de cohésion fondamentale. En clikant ICI, vous trouverez le dernier module où l’on travail avec la créativité pour favoriser les conditions de possibilité cognitives pour la maîtrise d’une langue.

photo (4)

La capacité de bien parler un langue et de pouvoir exprimer ses idées et sentiments, es une composante essentielle : elle est le levier d’intégration fondamentale ! Les ateliers Sheherazade permettent donc, dans une perspective de réduction des inégalités face à la maîtrise de la langue du pays d’accueil de la part des migrants, de favoriser l’intégration pour toutes les personnes chez qui une insécurité linguistique (et souvent culturelle) est une souffrance. Qu’il s’agisse de développer des compétences d’expression oral et/ou de favoriser la cosntruction des liens entre personnes isolés, la prtique du conte constitue un levier d’action efficace pour l’appropriation d’une languedu vivre ensemble

Add a comment

You must be logged in to comment.